Types de muscles

Tout semble aller naturellement, jusqu’à ce qu’un muscle s’arrête et que vous ressentiez une crampe. D’une part, nous avons des muscles qui sont commandés consciemment par notre cerveau. D’autre part, nous avons également des muscles qui se contractent soudainement sans que nous n’ayons donné quelqu’ordre que ce soit.

Le premier type de muscles appelés muscles « striés » veillent à ce que vous puissiez bouger vos membres, vos doigts, votre tête, vos épaules, vos orteils,… soit tout votre corps lorsque vous le souhaitez.

Le deuxième type de muscles sont les muscles « lisses ». On les retrouve dans l’estomac, les intestins, l’utérus, la vessie, etc. Le rythme auquel ils se contractent est beaucoup moins fréquent que celui des muscles striés, mais ils le font toutefois presque continuellement, sans que vous ne le réalisiez.

Que se passe-t-il en cas de crampe ?

Tant que les fibres musculaires d’un faisceau musculaire bougent en alternance, il n’y a aucun problème. Mais lorsqu’elles se contractent soudainement, vous ressentez une sensation gênante et généralement douloureuse. Un peu comme une crampe dans le mollet, une raideur à la nuque ou un lumbago.

Quant aux muscles lisses, le tissu musculaire de la paroi de l’organe se contracte subitement et vous ressentez un élancement. Pensez aux douleurs à l’estomac ou dans le bas-ventre qui peuvent être provoquées par des spasmes intestinaux ou menstruels.

Cause

La raison pour laquelle votre corps développe une crampe est souvent difficile à cerner.
Nous savons toutefois que le risque de crampes musculaires augmente :

  • en cas de fatigue
  • si vous restez assis ou debout longtemps
  • si vous adoptez une posture erronée
  • si vous faites du sport sans échauffement
  • si vous surchargez une partie du corps
  • en cas de stress
  • en cas de grossesse
  • en cas d’utilisation prolongée de médicaments
  • en cas de vieillissement

Lorsque vous pratiquez un sport, vous risquez surtout d’avoir des crampes aux mollets, les ischio-jambiers (haut des cuisses à l’arrière) et aux quadriceps (haut des cuisses à l’avant).

Les spasmes pendant ou après le sport ne sont pas exceptionnels. Du fait que votre muscle subit une contrainte excessive ou est épuisé, le risque de contracture augmente. De plus, une transpiration excessive peut perturber l’équilibre hydrique et électrolytique de l’organisme. Les électrolytes assurent un transfert correct des stimuli des cellules nerveuses vers les fibres musculaires. Lorsque cet équilibre est perturbé, vous êtes plus susceptible de souffrir de crampes.

Conseils pour prévenir les crampes musculaires pendant l’exercice

  • Échauffez-vous toujours avant votre séance de sport et terminez par quelques minutes d’étirements.
  • Établissez un programme d’exercices réaliste afin de pouvoir maintenir le rythme et l’intensité.
  • Buvez suffisamment d’eau tout au long de la journée : environ un litre et demi, en plus du café et du thé. Sans cela, comme beaucoup d’athlètes, vous risquez de commencer votre entraînement en étant déshydraté.
  • Buvez 15 à 25 cl d’eau toutes les 15 minutes pendant votre séance de sport, en fonction des conditions météorologiques et de votre niveau de sueur.

Le stress peut, comme le sport, causer des crampes musculaires.

Une surcharge mentale excessive entraîne souvent des troubles psychologiques (inquiétude, anxiété, troubles du sommeil, etc.). Beaucoup de gens oublient que le stress peut aussi causer des problèmes physiques. Les maux d’estomac et les crampes sont parmi les affections les plus courantes dues au stress.

Une raideur dans la nuque et des tensions dans les épaules et le bas du dos sont aussi des symptômes de stress. Si vous êtes régulièrement sous pression, il y a de fortes chances pour que vous souffriez plus souvent de contractures musculaires, surtout au niveau des épaules et du cou.

Conseils pour éviter les raideurs de la nuque due au stress

  • Prévoyez des activités relaxantes comme le yoga ou la méditation.
  • Prenez un bain chaud ou une douche.
  • Effectuez des exercices d’étirement qui renforcent les muscles du trapèze (au niveau des omoplates).
  • Offrez-vous un massage

En savoir plus

Autres rubriques